MÉTIERS DU SANITAIRE ET SOCIAL : OUVERTURE DU CHANTIER POUR LA GTEC

Mains en protection
22/09/2022
Mobilisation des acteurs du sanitaire et social ce jeudi 15 septembre, pour partager les constats et envisager des pistes de travail. L'objectif est d'élaborer des réponses concrètes aux difficultés de recrutement du secteur, sur le Pays de Vannes.

Le dispositif de Gestion Territoriale des Emplois et des Compétences se permet de travailler sur les compétences actuelles et futures et se positionne en particulier sur les enjeux de recrutement et d'adéquation entre emplois et formations.

Une première réunion de concertation s’est tenue ce jeudi 15 septembre 2022 à la pépinière, pour partager les constats et envisager des pistes de travail. Les membres de ce groupe de travail « sanitaire et social » sont des représentants d’employeurs, d’organismes de formation, les collectivités et structures institutionnelles.

En parallèle, la région Bretagne a déjà réalisé et partagé une première étude sur les besoins, tant sur les métiers en tension que sur les dispositifs de formation, dans le cadre de l’élaboration des orientations stratégiques pour les formations sanitaires et sociales pour les 5 ans à venir.

L’Agence Régionale de Santé, qui participait à cette première réunion, a également engagé des actions de terrain sur le Morbihan, plus particulièrement autour des métiers du grand âge.

Le dispositif GTEC Pays de Vannes a pour vocation d’inscrire des initiatives concertées sur périmètre du Pays de Vannes, en coordination avec les actions déjà déployées à l’échelle départementale ou régionale.

Des constats partagés, une volonté commune

Les difficultés de recrutement sont récurrentes pour tous les employeurs sur la plupart des postes, que ce soit dans les établissements de soin ou d’accompagnement ou dans les services sociaux et de protection de l’enfance.

Mais la question de l’attractivité des métiers se pose dès l’entrée en formation et dans tout le parcours sur la plupart des diplômes d’Etat ; Le nombre de places a été augmenté mais le processus de sélection ne permet pas toujours de retenir les dossiers les plus en adéquation avec les critères de choix.

D’autre part, beaucoup d’étudiants sont confrontés à des freins périphériques qui touchent au logement ou à la mobilité.

Les pistes à explorer collectivement ne manquent pas, que ce soit sur l’évolution de certains référentiels de formation, sur les recherches de stages, sur les pratiques de management et modalités de recrutement ou encore en matière de communication et de visibilité des métiers sur le territoire. La liste n’est pas limitative et différentes expérimentations pourront être engagées dans les mois à venir.

Les membres du groupe de travail « GTEC sanitaire et social » partagent leur volonté de co-construire des actions de terrain aptes à apporter des réponses tangibles à la pénurie de main d’œuvre ; ils se retrouveront le 10 novembre prochain pour poursuivre la concertation et la coordination des initiatives engagées.

 

Je souhaite adhérer à l'association

C'est par ici

Je soutiens l'association en versant un don

C'est par là

Nos partenaires

Nos organisations apprenantes membres

Nos sponsors